Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Virus du Rattle du tabac (TRV)

TRV = Tobacco Rattle Virus

Agent responsable et transmission

Le virus du Rattle est transmis par des nématodes libres du sol, appartenant aux genres Trichodorus et Paratrichodorus.

Ce virus est capable d'infecter près de 400 espèces végétales cultivées (Pomme de Terre, Tabac, Betterave, Artichaut...) ou adventices (des Amaranthes aux Vesces en passant par la Morelle noire, le Mouron, les Renouées, les Paturins...). Il peut donc se conserver de nombreuses années dans une parcelle contaminée.

Description des symptômes en végétation

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Certaines souches virales provoquent des symptômes sur une partie du feuillage : feuilles déformées, plus petites avec des taches claires (presque jaunes) à contour diffus. Des arcs ou des bandes en chevrons jaune brillant s'observent parfois.

Les tubercules présentent des taches (ou des arcs) liégeuses brunes (photo de droite) dans la chair du tubercule, parfois sans symptôme externe. Ces anneaux nécrotiques sont généralement de formes concentriques (photo de gauche ci-dessous) mais beaucoup moins régulières (photo de droite ci-dessous) que celles dues au virus du Mop-Top.

Les attaques externes sont des nécroses brunes, assez souvent en anneau ou en arcs de cercle mais parfois on peut n'observer que des renflements ou au contraire des craquelures brunes de l'épiderme. À la coupe, ces nécroses externes se poursuivent généralement dans la chair du tubercule.

Les symptômes du virus du Rattle s'expriment surtout en climat froid et varient fortement selon la souche de virus, la variété et l'humidité du sol au moment de la tubérisation. La maladie s'observe surtout en sols légers, voire sableux, et en conditions humides, favorables aux mouvements des nématodes.

Lutte

Le Rattle est essentiellement une maladie de sol et les méthodes de lutte assez limitées sont à raisonner au niveau de l'exploitation :

  • Le choix de parcelles saines pour les cultures de pomme de terre, notamment pour les variétés très sensibles comme Roseval, BF 15, Rosa,
  • Le choix de variétés résistantes ou peu sensibles (Viola, Bintje...) pour les parcelles contaminées,
  • Les traitements nématicides des sols atteints mais le coût et la toxicité sont élevés,

Un désherbage efficace pour limiter les populations de nématodes dans le sol.

<< Retour à la liste des maladies