Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Verticilliose

Verticillium dalhiae et V. alboatrum
(Verticillium Wilt)

Agent responsable et transmission

Deux espèces principales de champignon du genre Verticillium (Verticillium dahliae et V. alboatrum) sont responsables de la maladie de la verticilliose sur pomme de terre.

Certaines espèces persistent sur des mauvaises herbes, sur les restes de végétaux ou sur d'autres cultures.

L'inoculum provient du sol, de l'eau d'irrigation ou de ruissellement.

L'infection peut se produire par les racines, les blessures et les germes.

Description des symptômes en végétation

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Les symptômes en végétation s'expriment tardivement : dans un premier temps, il y a jaunissement des feuilles suivi par un flétrissement du feuillage qui se généralise ensuite à l'ensemble de la plante. Les feuilles flétries brunissent, tombent ou restent fixées à la tige qui conserve une couleur verte.

Dans certains cas, le jaunissement ou le flétrissement peut ne concerner qu'un côté de la feuille, de la tige ou de la plante.

En coupant la base des tiges atteintes, on observe généralement une coloration brunâtre des vaisseaux.

Sur les tiges mortes, on peut noter la présence de petits sclérotes noirs ou de mycélium suivant l'espèce de champignon.

Les tubercules atteints présentent des taches brunes au niveau de l'anneau vasculaire, pouvant évoluer en cavités.

Les yeux peuvent présenter parfois des nécroses rose-brun.

 

Lutte

La verticilliose reste marginale sous nos climats et ne justifie pas à elle seule les méthodes de lutte conseillées qui sont :

  • Rotation minimale de 3 ans entre les cultures de solanacées,
  • Épuration,
  • Utilisation de plants certifiés,
  • Traitement fongicide avant plantation.

<< Retour à la liste des maladies