Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Stolbur et autres phytoplasmes

Phytoplasms : Stolbur, Aster Yellow, Purple top…

Agent responsable et transmission

On distingue actuellement 2 groupes principaux de phytoplasmes sur la pomme de terre :

• les maladies du type Stolbur et du sommet pourpre (Aster yellow et Purple top) parmi lesquelles on distingue différents phytoplasmes selon les symptômes, la gamme d'hôtes ou le polymorphisme de l'ADN,

• les maladies du type balai de sorcière (Witches' broom).

Les phytoplasmes, comme le Stolbur, sont des organismes de type mycoplasmes (ou MLO), micro-organismes voisins des bactéries mais sans paroi et non cultivables en dehors d'un organisme vivant. Le Stolbur fait partie des parasites de quarantaine de l'union Européenne.

Les vecteurs principaux sont des insectes de la famille des cicadelles (Macrosteles sp., Hyalestes sp.), mais la transmission est possible aussi par une plante parasite : la cuscute.

Le Stolbur a besoin de plantes réservoirs (cuscute, tomate, aubergine, jusquiame, belladone, datura, liseron des champs, etc) pour servir d'inoculum car la transmission par la semence semble inexistante, à la différence du balai de sorcière.

La maladie est observée en Europe centrale, mais aussi en Europe du Sud, au Moyen-Orient, aux USA, en Australie, Asie... Le développement de la maladie est lent en cas de temps frais et humide.

Description des symptômes en végétation

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

• Stolbur et Aster yellow :


sur feuillage :

  • pigmentation violacée des extrémités,
  • décoloration jaune avec enroulement des jeunes feuilles, port des feuilles dressé,
  • par temps sec, les plantes flétrissent et meurent,
  • possibilité d'apparition de tubercules et stolons aériens.

Sur les parties souterraines :

  • pourriture sèche à l'extrémité des racines,
  • les tubercules perdent de l'eau et deviennent mous, pourrissant ensuite en conservation.

Les tubercules issus de plantes malades donnent des germes fileurs et des pousses faibles.

• Balai de sorcière :

Prolifération de nombreuses tiges grêles et érigées.

Détection

Indexage biologique (greffage sur plantes indicatrices), Sérologie pour certaines souches, PCR (amorces universelles phytoplasmes ou spécifiques du Stolbur), microscope électronique.

Lutte

  • Destruction des vecteurs (insecticides) et plantes hôtes,;
  • Utilisation de plants certifiés.

<< Retour à la liste des maladies