Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Rhizoctone brun

Rhizoctonia solani
(Black Scurf = Stem Canker)

Agent responsable et transmission

Le rhizoctone brun de la pomme de terre est provoqué par un champignon Rhizoctonia solani, qui se développe à partir des sclérotes noirs fixés sur le tubercule-mère ou présents dans le sol. Ces sclérotes constituent la forme de conservation du champignon.

Description des symptômes en végétation

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

En début de végétation, lorsque les conditions climatiques sont froides et humides, l'attaque de Rhizoctonia solani se traduit par des levées irrégulières ou tardives des plantes : les germes enterrés, les stolons et les radicelles présentent des taches brunes profondes qui entraînent leur mort ou des retards de croissance.

Pendant la période de végétation, les plantes contaminées présentent un port dressé et on peut observer à l'aisselle des feuilles la présence de petits tubercules aériens.

L'observation de plantes arrachées montre sur les parties infectées des zones nécrosées brunes et sèches. En conditions humides, un manchon mycélien blanchâtre peut s'y développer au niveau du sol.

Le rhizoctone se traduit aussi par un enroulement et un jaunissement du feuillage, un aspect chétif des plantes et une tubérisation groupée à la base de la tige.

 

Description des symptômes sur tubercules

Les tubercules contaminés portent à la surface de petits amas noirs très durs, appelés sclérotes, qui sont très visibles sur les tubercules lavés.

Les tubercules issus de plantes atteintes sont petits, difformes, anguleux et parfois avec des desquamations rappelant la gale commune. Dans certains cas, on peut observer des nécroses lenticulaires ou des petits bouchons liégeux (« dry core »).

Un champignon voisin, le Rhizoctone violet R. crocorum, se rencontre parfois en sol humide après certaines cultures comme la betterave et se présente sous la forme de filaments mycéliens de couleur violette à la surface des tubercules et des stolons qui peuvent évoluer en pourriture.

Pour la certification des plants de pomme de terre, la notation du rhizoctone est faite selon une échelle visuelle officielle.

Lutte

  • Utilisation de plant sain,
  • Rotations longues,
  • Plantation en sol réchauffé et bien préparé,
  • Délai défanage – récolte pas trop long,
  • Utilisation de fongicides en traitement de plant, occasionnellement du sol : Monceren (pencycuron), Dithane (mancozèbe), Iota (flutolanil), Oscar...

<< Retour à la liste des maladies