Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Pourriture aqueuse ou pourriture rose

Pythium spp. et Phytophthora erythroseptica
(Leak et Pink Rot)

Agent responsable et transmission

Différents champignons oomycètes, de la famille des Pythiales, sont susceptibles de provoquer des pourritures molles de tubercules :

• des Pythium, notamment P. ultimum, agent de la pourriture aqueuse.

Phytophthora erythroseptica, agent de la pourriture rose.

Ces champignons ont en commun de se conserver plusieurs années dans le sol et de nécessiter une forte humidité pour se développer.

Les Pythiums se développent plutôt en conditions chaudes et humides, en particulier lors de conditions orageuses au moment de la récolte et pénètrent par les blessures, alors que la Pourriture rose a un optimum thermique moins élevé.

Description des symptômes sur tubercules

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

• Pourriture aqueuse (Pythium spp.) : pourriture humide grise au départ, puis brunissant au contact de l'air. La texture des tissus atteints est relativement fluide, voire crémeuse et les tissus sains et malades sont nettement séparés.
Les symptômes peuvent évoluer tant que le séchage n'est pas suffisant.

• Pourriture rose (Phytophtora erythroseptica) : pourriture des tubercules démarrant souvent au talon, avec des brunissements en surface et, à l'intérieur, des zones atteintes de couleur rose séparées des zones saines par un liseré noirâtre. Les tissus deviennent élastiques mais restent cohérents à la différence des pourritures bactériennes. À la coupe, les zones rosées noircissent en 1 heure.

 

Lutte

  • Emploi de plant sain,
  • Rotation des cultures,
  • Séchage rapide de la récolte et bonne ventilation en conservation,
  • Drainage éventuel des parcelles.

<< Retour à la liste des maladies