Le plant français de pomme de terre FNPPPT Gnis

Gales communes

Streptomyces Spp (Common scab and Netted scab)

Agent responsable et transmission

La gale commune est provoquée par des bactéries appartenant au genre Streptomyces. On distingue 2 formes principales de gale commune (pustule et liège) ayant des caractéristi-ques très différentes : agent causal, conditions climatiques de développement, sensibilité variétale, qui doivent les faire considérer comme deux maladies différentes :

• La gale commune en relief ou en pustules est provoquée notamment par Strep-tomyces scabies mais aussi par d'autres espèces (S. europaeiscabies, S. stelliscabies...). L'optimum thermique de ces espèces se situe autour de 19 à 24 °C.

• La gale plate ou en liège est provoquée en particulier par Streptomyces reticuliscabies (et certaines souches de S. europaeiscabies) et a un optimum thermique de 13 à 17 °C. A l'inverse de la gale en relief, la gale liègeuse est favorisée par les conditions humides et provoque des nécroses sur le système racinaire.

Il s'agit de bactéries appartenant aux Actinomycètes (bactéries hétérotrophes qui forment une structure filamenteuse) et vivant dans le sol.

L'infection se fait par les lenticelles des tubercules, lors de la tubérisation dans le sol. Par contre, la maladie n'évolue pas après la récolte.

Description des symptômes en végétation

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Les symptômes de la gale commune se manifestent uniquement en surface des tubercules et dépendent de divers facteurs, dont le type de souche de gale commune, la variété et les conditions climatiques.

Les symptômes sont très variés :

• Gale en pustules ou en relief : attaques plus profondes, avec présence de pustules s'enfonçant en cratères dans les tubercules.

Sur certaines variétés, les attaques peuvent se limiter à des symptômes en étoile.

• Gale en liège (= gale plate ou superficielle) : présence de taches liégeuses superficielles (photos ci-dessous), en réseau ou non. Des symptômes sont visibles parfois sur les racines ou les stolons et, en cas d'attaque précoce, le rendement peut être affecté.

Pour la certification des plants de pomme de terre, la notation de la gale commune est faite selon une échelle visuelle officielle.

Lutte

  • Éviter les précédents favorables (betterave, carotte, radis ...) ou l'apport de matière organique mal décomposée,
  • Éviter les sols légers ou les préparations de terre favorisant l'aération des sols,
  • Limitez les apports d'amendements calcaires juste avant la culture de pomme de terre,
  • Irriguer pour saturer le sol au moment de l'initiation des tubercules (gale en pustule),
  • Allonger les rotations (gale plate),
  • Utiliser des variétés peu sensibles.

<< Retour à la liste des maladies